En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

ans

cm

kilos

kilos



Derniers articles
voir toutes les archives
tezzz

Blog de Jean-Michel Gurret

Suivez l'actualité de votre coach avec ce blog !
Jean-Michel Gurret partage avec vous ses journées, ses exercices, ses conseils minceur, et ses recettes préférées.

posté le 6-avril-2016
Le chocolat stimule durablement le cerveau

Selon une étude internationale menée pendant 30 ans, manger du chocolat régulièrement améliore les fonctions cognitives.

C'est en tout cas la conclusion de la longue étude qui vient d'être réalisée par des chercheurs des universités d'Adélaïde (Australie du Sud), du Maine (États-Unis) et de l'Institut de santé du Luxembourg. Depuis 1975, un échantillon plus de 1000 habitants de la petite ville de Syracuse, dans l'État de New York, sont interrogés sur leur alimentation et subissent régulièrement des examens, notamment psychologiques.

Au moins une fois par semaine

Alors que jusqu'à présent, on disposait surtout d'études scientifiques montrant que le chocolat stimule, dans les heures qui suivent sa consommation, la vitesse et la mémoire de travail du cerveau, la nouvelle étude publiée dans la revue Appetite est encore plus réjouissante. Elle montre que «la consommation de chocolat (au moins une fois par semaine) est associée positivement aux performances cognitives». Un bénéfice qui persiste même lorsque l'on tient compte des autres habitudes alimentaires ou de paramètres de santé tels que la pression artérielle, le taux de sucre (glycémie) ou de cholestérol dans le sang.

Moins d'AVC et de maladies cardiovasculaires

L'an dernier c'est une méta-analyse (addition d'études) réalisée par des chercheurs de l'université d'Aberdeen, en Écosse, qui confirmait les bienfaits cardiovasculaires du chocolat. Ceux qui en consommaient le plus (au moins un carré par jour) réduisaient de 21% leur risque d'accident vasculaire cérébral et avaient 29% de risques en moins d'avoir une maladie cardiovasculaire.

Des bienfaits que les chercheurs attribuent aux methyxanthines (caféine et théobromine) et aux polyphénols, contenus en particulier dans le chocolat noir. Les méthylxanthines donnent de l'énergie et augmentent le niveau d'éveil du système nerveux central, cependant que les polyphénols ont un effet anxiolytique et un effet antioxydant plus important que le vin rouge.

Lu sur lefigaro.fr

0 commentaires Commenter

posté le 31-mars-2016
Les 7 vertus et bienfaits du citron

Chargé en vitamine C, le citron se déguste toute l'année. Il est un ingrédient presque incontournable dans le monde de la cuisine. Du plat principal jusqu’à la tarte au citron, on est tous adepte de son goût subtil et vivifiant. Fruit officiel des petites « astuces de grand-mère », on vante en permanence les vertus et les bienfaits du citron, mais quels sont-elles ?

Bon pour la ligne !
Le citron nettoie l'organisme et aide à digérer facilement les lipides. C'est pour cette raison qu'il est si souvent utilisé dans les régimes. S'il ne fait pas « maigrir » à proprement parlé, il élimine les toxines présentes dans le corps. Et en plus, il n'est pas du tout calorique !

Bon pour l'organisme !
Riche en vitamine C et grâce à ses antioxydants naturels, le citron booste le système immunitaire. C'est un excellent antiseptique, antibiotique et antiviral, parfait dans le traitement du rhume et du mal de gorge.

Bon pour les cheveux !
Le citron éclaircit, fait briller vos cheveux et leur donne du volume ! Mais attention, dites à votre chevelure de le consommer avec modération, trop de citron agresse et assèche le cuir chevelu... Il agit également contre les pellicules en rétrécissant les cellules du cuir chevelu.

Bon pour la peau !
Les antioxydants du citron alliés à la vitamine C nettoient en profondeur la peau en détruisant les mauvaises bactéries. Il atténue également les tâches brunes de la peau et agit contre le vieillissement. Ici aussi, il ne faut pas en abuser : à long terme le citron assèche la peau !

Bon pour le foie !
Le citron stimule la production de la bile et évacue les mauvaises toxines présentes dans le foie. Rien de mieux qu'une cure de citron après une soirée bien arrosée ou pour se remettre d'aplomb en cas de fatigue !

Contre le cancer !
Riche en antioxydants, le citron préviendrait voire ralentirait la progression de certains cancers. Il diminuerait notamment la croissance des métastases.

Bon pour la maison !
Il n'y a pas de sottes vertus. Le jus de citron est efficace pour lutter contre la saleté et notamment contre les taches sur des objets en aluminium ou en cuivre. A l'aide d'un chiffon doux et de quelques gouttes de citron frais, les tâches disparaîtront.

Comment le consommer ? 
On le retrouve notamment dans la limonade ou encore dans certains jus. La citronnade est également un bon dérivé pour s’hydrater. Ajouter 50 grammes de sucre à 2 litres d’eau et 2 citrons et le tour est joué. Une recette maison facile et délicieuse.

Accompagné d’huile d’olive, il remplace la vinaigrette dans la salade. C’est moins gras, plus sain et bien meilleur au goût.

Le jus de citron frais accompagne parfaitement les plats à base de poisson. Il convient de ne pas l’ajouter à un plat en sauce, mais seul sur un poisson grillé. Le résultat ne peut qu’être réussi !

Lu sur femininbio.com

0 commentaires Commenter

posté le 29-mars-2016
Perdre 200 calories par jour avec trois verres d’eau

Boire trois verres d'eau en plus par jour permettrait de réduire la consommation en sel et en sucre, et les apports caloriques de 10 %, rapporte une étude américaine.

Les industriels de la bouteille minérale nous vendent un rêve de minceur accessible à tous depuis des années : pour perdre du poids, il suffirait de boire de l’eau. Une étude réalisée à l’université de l’Illinois (Etats-Unis), publiée dans Journal of Human Nutrition and Dietetics,vient appuyer leurs déclarations. Les auteurs estiment qu’en buvant trois verres d’eau par jour en plus, nous consommerions 205 calories en moins, sans même s’en rendre compte.

Nous buvons en moyenne quatre verres d’eau par jour. Le remède peut donc paraître un peu dérisoire en comparaison de la gravité de l’épidémie d’obésité. Mais les résultats de l’étude effectuée sur 18 311 adultes américains montre qu’en plus de limiter les apports caloriques, l’eau s’attaque en particulier aux apports en sucre. Avec sept verres par jour, ils baisseraient de 18 grammes. Alors que nous consommons en moyenne plus de 100 grammes de sucre par jour alors que les recommandations de l’OMS se situent entre 25 et 50 grammes, cette réduction ne serait donc pas négligeable.

Moins de sucre, moins de sel

Les bénéfices ne s’arrêteraient pas là. Par le même petit effort, nous pourrions faire baisser nos apports en sodium de 235 mg. Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de consommer moins de 2 grammes de sodium par jour – ce qui correspond à 5 grammes de sel, soit un peu moins d’une cuillère à café – nous en ingurgitons quotidiennement 4 ou 5 grammes. Les pays membres de l’OMS se sont fixés pour objectif une réduction de 30 % d’apport en sel d’ici 2025 afin de lutter contre l’hypertension artérielle. Une mesure aussi simple à appliquer pourrait représenter une belle opportunité.

Un remède universel ?

Ruopeng An, professeur en santé publique à l’université de l’Illinois et responsable de l’étude, précise dans un communiqué que l’impact des apports en eau plate sur le régime alimentaire ne dépend pas du niveau d’éducation ou des revenus. « Ces résultats semblent indiquer qu’il est possible de diffuser des campagnes de nutrition universelles, qui mettraient en avant la consommation d’eau plate, sans se soucier particulièrement de la personnalisation du message et de la stratégie. »

Lu sur pourquoidocteur.fr

0 commentaires Commenter

posté le 17-mars-2016
EFT pour tous

Bonjour,

J'animerai une journée d'initiation à l'EFT le 23 avril 2016 à Lyon de 9h30 à 17h30.

Cette journée vous permettra d'intégrer les bases de l'EFT, de comprendre comment cette technique fonctionne. Vous pourrez l'utiliser sur vous en toute sécurité.

Une attestation validant votre participation à ce stage vous sera remise ainsi que le Petit Livre de l'EFT.

Cliquez ici pour tout complément d'information et inscription :

http://formations.ifpec.org/formation/EFTOUS/EFT-POUR-TOUS.html

A bientôt,

Jean-Michel

2 commentaires Commenter

posté le 14-mars-2016
Le rutabaga, un légume oublié à redécouvrir pour s’armer contre le cancer

Puissant antioxydant, le rutabaga déserte cependant nos assiettes depuis de nombreuses années. Retour sur cet ancien légume oublié qui pourrait bien nous aider à combattre les cancers.

Plus connu sous le nom de « chou-navet », ou encore « chou de Siam » au Québec, le rutabaga est issu du croisement entre le navet et le chou frisé.

Originaire de Scandinavie, le rutabaga apparaît dès la fin du Moyen-Age. Mais à l'instar du topinambour et du chou-rave, ce légume ancien est tombé dans l'oubli après la Seconde Guerre Mondiale, période durant laquelle sa consommation quotidienne a contribué à son association aux périodes de disette et à la pauvreté dans l'esprit populaire.

Les bienfaits du rutabaga

Le rutabaga appartient à la famille des crucifères. Tout comme les différentes variétés de choux, il est fortement pourvu en vitamine C et constitue donc un aliment de choix pour booster son système immunitaire durant la période hivernale.

D'autre part, les crucifères sont réputés pour leur haut pouvoir antioxydant. La consommation régulière de rutabaga protégerait ainsi des cancers, notamment ceux du poumon, du système digestif et des ovaires. Le rutabaga est également source de potassium, un minéral qui intervient dans le processus de digestion et joue un rôle essentiel au bon fonctionnement des muscles dont le cœur. Cette richesse en minéraux lui confère des propriétés diurétiques qui font du rutabaga un allié contre l'hypertension artérielle.

Enfin, comme tout légume-racine, sa teneur en fibres est importante et participe donc à la régulation du transit intestinal.

Comment cuisiner le rutabaga ?

Le rutabaga se différencie du navet par ses feuilles lisses et sa chair jaune. Il se récolte à partir de septembre et se conserve deux mois en cave, mais pas plus de 5 jours dans le bac à légume du réfrigérateur. Après quoi, il devient mou et fibreux. Le rutabaga peut se consommer cru comme cuit. Cependant, il est traditionnellement cuisiner en purée, en gratin ou encore en potage.

Aujourd'hui, les grands chefs cuisiniers s'amusent à réhabiliter les légumes anciens comme le rutabaga dans des préparations surprenantes. Il faut savoir que les fanes et les fleurs du rutabaga, également comestibles, constituent un met de choix dans la cuisine portugaise. La consommation de ce légume oublié participe donc à une initiative zéro déchet.

Lu sur bioalaune.com

0 commentaires Commenter

Contactez nous du lundi au vendredi
de 9H00 à 18h00

0 820 202 811
Disponible sur Internet, la méthode MentalSlim est à la portée de tous ceux qui souhaitent en finir pour de bon avec leurs kilos en trop ! COMBIEN CA COUTE